Le nom de mon père, essem abi (Version numérique)

2.99

« Un roman solidaire pour Beyrouth »
Juliette Elamine est franco libanaise. Âgée de trente et un an, elle est passionnée par l’écriture depuis très jeune.
Son premier roman « Le nom de mon père, essem abi », édité en novembre 2020 est l’aboutissement d’une aventure familiale.
En 2006, alors qu’éclate la guerre des trente-trois jours au Liban, lui vient l’envie irrépressible d’écrire pour tenir à distance l’inquiétude. Son histoire sera heureuse mais témoignera aussi des horreurs de la guerre.
A l’époque âgée de 17 ans, elle n’écrit que quelque chapitres qui, avec le temps, restent en suspens.
En aout 2018, l’envie de terminer ce roman revient différemment. Inspirée par l’histoire personnelle de son père, Juliette Elamine la dissimule et la réinvente derrière le récit de Bassam, un jeune libanais de 19 ans,  victime collatérale du conflit entre Liban et Israël, contraint de fuir sa terre mère.

 

Catégorie :

Description

Le Nom de mon père, essem abi en arabe, retrace l’histoire de Bassam Al Jallil, jeune libanais de dix-neuf ans.

Liban, juillet 2006
La violence et la soudaineté des bombardements sont indescriptibles.
Pour Bassam, la vie se fige, la mort s’abat. Six années plus tard, c’est en Europe, loin de ses terres et de ses origines, qu’il essaye tant bien que mal de survivre au traumatisme qui l’a frappé.
Sa rencontre avec Camille va venir bouleverser son fragile quotidien.
L’amour pourra peut-être enfin l’aider à se reconstruire et reprendre goût à la vie.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le nom de mon père, essem abi (Version numérique)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *